Les sociétés arabes sont-elles ennemies de la démocratie?

À l’ère du « printemps arabe », l’équipe de l’Association Middle East & North Africa de l’Université de Montréal (MENA UdeM) cherche à comprendre les changements dans cette région du monde. En effet, les contestations politiques contrastées dans les sociétés arabes témoignent d’une diversité et d’une diversification banales des modes de mobilisations et de contre-mobilisations. Elles interrogent les matrices d’intelligibilité que proposent les sciences sociales, et en particulier leurs échelles d’analyse, à l’heure où les interventions extérieures militarisées se multiplient.

 

Dans le but de mieux comprendre la dynamique actuelle dans cette région du monde, nous organisons une conférence intitulée « Orientalisme et régimes politiques : décoloniser la démocratisation dans les sociétés arabes ». Notre conférencier Vincent Romani, Professeur de sciences politiques à l’UQAM et spécialiste du monde arabe et musulman, nous fera l’honneur de partager son savoir avec la communauté étudiante. Le propos de notre conférencier sera d’expliquer quelques pièges orientalistes qui guettent les analystes, et de proposer quelques voies de sortie.

 

Joignez-vous à nous pour une discussion approfondie de la démocratisation dans les sociétés arabes ce mercredi, 29 mars 2017 à 18 h 30 à la salle B-2245 du pavillon Jean-Brillant.

 

Pour plus d’informations : www.mena-udem.com

L’équipe MENA UdeM

Ce contenu a été publié dans CSRÉ, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *